Quand nous chanterons…

…Hé oui un dernier hommage au roi du jardin qui nous a ravi les yeux en toutes saisons, accueilli sous son ombrage, régalé de ses délicieuses cerises…

Il n’est plus ! impermanence des choses, mais il cède la place pour accueillir le coeur de notre construction.

Merci à lui !

Quand nous chanterons…