Le projet

Une Maison Ecoé à Gignac dans le Cœur d’Hérault

(mise à jour sept. 2018)

Comment est né le projet ?

L’association « Maisons Ecoé » a regroupé depuis son origine de nombreuses personnes liées au « Cœur d’Hérault », et certains de ses membres, qui habitaient Gignac, souhaitaient y inscrire un projet d’habitat coopératif.

En novembre 2016, un collectif de plusieurs foyers s’est constitué, qui a travaillé sur une première opportunité de terrain.  

Hérault Aménagement, qui est une entreprise publique émanation du Département de l’Hérault pour le pilotage d’opérations d’urbanisme, a accepté, à la demande de l’Association « Maisons Ecoé », de soutenir ce projet. Dès le mois de janvier 2017, le « collectif des futurs habitants » a organisé une première réunion publique d’information, en lien avec la Commune de Gignac, qui soutient notre initiative.

L’esprit du projet

Les « fondamentaux » du projet de Gignac sont ceux de « Maisons Ecoé » : retrouver un lien d’échange et de solidarité entre les générations (l’intergénérationnel), aller vers la construction d’un bâtiment bioclimatique passif en énergie (l’écologie)… comprenant une pièce de silence (manifestant la prise en compte du silence comme élément important de la vie personnelle et collective, et l’ouverture à toutes formes de spiritualité laïque), et anticiper la dépendance des futurs habitants (avec volonté de permettre leur maintien à domicile jusqu’à la fin de leur vie).

La structure choisie est celle de la « coopérative d’habitants ». Elle permet une mutualisation de l’usage des lieux (espaces et jardins communes, échanges…), un choix non spéculatif dans la transmission des appartements, une mixité sociale, et une responsabilité partagée pour la gestion de la coopérative (un coopérateur, une voix).

Les coopérateurs sont collectivement propriétaires et individuellement occupants.

Notre projet veut que tous les futurs habitants, quels que soient leur âge, leur état santé, leur handicap ou leur situation de famille ou de fortune, soient à la fois « aidants » et « aidés » dans notre vie ensemble, et aient une place où ils puissent effectivement à la fois « donner et recevoir ».

Les différentes étapes du projet

La formation du « collectif de futurs habitants » s’est faite notamment à travers l’organisation à Gignac de plusieurs « réunions publiques » (13 janvier, 17 février, 31 mars , 18 octobre 2017).

Aujourd’hui en septembre 2018, notre collectif réunit 6 foyers engagés, et 4 foyers candidats. L’échelle des âges va d’un bébé à naître jusqu’à 81 ans.

Nous avons eu des réunions de travail régulières entre nous, et une séance avec Institut Ecoé au sujet de la prise de décisions par consentement, conformément aux principes de la sociocratie.

Nous nous réunissons notamment chaque mois (2e dimanche/mois) pour un « repas partagé », ouvert à celles et ceux qui veulent prendre contact avec notre groupe (nous informer).

Notre futur habitat

Après avoir mis en place les bases humaine, juridique, financière et architecturale de notre projet, nous sommes aujourd’hui en pleine recherche d’un terrain, dans l’optique de pouvoir démarrer la phase opérationnelle préparatoire à la construction à la rentrée 2018.

Il s’agira d’un habitat pour une quinzaine de foyers, comprenant des espaces intérieurs communs (chambres d’amis, salle commune permettant notamment des activités avec le quartier, buanderie, ateliers bricolage, pièce de silence), et un jardin collectif permettant entre autres un potager et une aire pour les enfants.

C’est le bon moment pour rejoindre le collectif de Gignac!

Catherine & Jacques Brissaud

04.67.57.68.58

Jochen Sass & Reggie Wood

04.67.89.32.50